Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de slysdka.over-blog.net

Aleister Crowley -la Bête 666

23 Janvier 2011 , Rédigé par slysdka Publié dans #Religions

 

En 1912, le sorcier et agent secret de la CIA, le grand mage Aleister Crowley fut responsable de l' ORDO TEMPLI ORIENTIS (O.T.O.) en Grande-Bretagne et en Irlande avec la charge de X° de l'Ordre (dernier grade de l'O.T.O. conférant la contrôle sur une aire géographique déterminée). Cet avancement allait de pair avec la communication des degrés maçonniques appelés "Mysteria Mystica Maxima". Durant la Seconde Guerre Mondiale, la majorité des diverses branches de l l'O.T.O. en Europe furent détruites et l'unique loge de l'O.T.O. encore activité fut alors l' " AGAPE LODGE " en Californie.

Voir : Ordo Templi Orientis

Aleister Crowley est probablement le magicien noir qui est le plus populaire à Hollywood et dans l'industrie de la musique aujourd'hui. Il est "accusé d'être celui qui a inventé les messages subliminaux dans la musique.

Un grand pourcentage de la rock / rap / hip hop des musiciens des 50's, 60's, 70's, 80's and 90's sont très influencés par cette occulte magicien noir nommé Aleister Crowley. Dans le monde artistique, ils ne se cachent pas, bien au contraire, ils s'amusent. Tous se reconnaissent du mage noir sataniste anglais Aleister Crowley qui opta plutôt pour la magie noire que la blanche. Il utilisa le sexe, l'usage de drogues et les rites sataniques pour s'allier des forces occultes. Expulsé d'Italie pour pédophilie, il continua dans son château au Royaume Uni.

C'est à Hastings, en Grande-Bretagne, que mourut en 1947 le mage noir, le plus sinistre du siècle, dans le quartier où allait naître un de ses futurs admirateurs, le chanteur aux allures longtemps ambiguës de Dandy androgyne, David Bowie, prêtre Luciférien, compagnon de route du leader des Rolling Stones, Mick Jagger qui s'est pris pendant longtemps pour Lucifer personnifié au point de " jouer à " incarner 666.

Voir :
Aleister Crowley

 

 

 

 

Dans un de ses livres, " MAGICK " (avec "CK" pour faire allusion aux mots BLACK MAGIC), le Mage Aleister Crowley enseigne comme principe de magie, de tout inverser, par exemple réciter à l'envers les prières des chrétiens. Il allait développer une nouvelle philosophie inversée, contraire au mouvement de la société et surtout du Christianisme qu'il détestait profondément. Voilà pourquoi nous avons des messages subliminaux en inversion dans les paroles des chansons et sur les pochettes de disques. C'est de la magie noire. Un adepte se doit de s'entrainer à penser à l'envers (Magick, Appendice VII, Liber brasit). Marcher à l'envers, faire des gestes à l'envers, le haut devint le bas, la douleur le plaisir, l'obscurité est lumière, l'esclavage est liberté... la folie devient signe de santé mentale... Le mage avait une salle à miroirs, pour voir sa propre image à l'envers. Ce qui est beau et lumineux est systématiquement rendu à son inverse pour devenir laid et sombre. Les incantations et vociférations se faisaient en langage inversé. Ecouter des disques à l'envers faisait partie de ses rituels classiques. Les emblèmes chrétiens étaient eux aussi inversés pour signifier leur contraire. Ainsi, un symbole représentant l'amour et la beauté sera automatiquement inversé comme dans un miroir pour finalement prendre une nouvelle signification : la haine et la laideur.

ur la pochette de l'album Sergent Peppers des Beatles,
Aleister Crowley est le 2me en partant de la gauche. Cette pochette contient énormément de messages, parfois très étranges, ainsi Paul Mc Cartney serait mort en 1966 dans un accident de voiture, puis remplacé par un sosie. Depuis 40 ans, les fans traquent les indices sur les pochettes d'albums, et vont jusqu'a écouter les morceaux a l'envers pour trouver des revelations cachées ... En écoutant des enregistrements de prières ou des incantations à l’envers, on pouvait entendre d'autres sons. D'autres mots et phrases étaient alors audibles. Cela allait devenir une nouvelle pratique clé du culte obscur, des rites et de ses messes noires, enseignée dans le livre " MAGICK " et allait faire partie intégrante du culte, et plus tard mise en pratique par ses adeptes dans le rock et le show. Lorsque nous parlons, nous générons de manière inconsciente des sons qui, écoutés à l'envers, forment d'autres mots et seraient en quelque sorte " la voix de notre inconscient ". Une formidable manipulation des esprits par la CIA avec des techniques de MIND CONTROL très puissantes.

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 



 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Stars est Aleister Crowley
 


 

 

Le texte suivant est un extrait de Dr. John Coleman, de l'excellent livre " LE COMITE DES 300 ", qui est très informatif sur le thème de la Illuminati. Beaucoup de ce qu'il a "prédit" au début des années 80 s'est passé exactement comme il l'a raconté.

Un exemple remarquable de conditionnement social à accepter le changement, même quand il est reconnu comme indésirable par le grand groupe des sites du
STANFORD RESEARCH CENTERS, a été l' "avènement" des Beatles. Les Beatles ont été portées aux États-Unis dans le cadre d'une expérience sociale qui serait l'objet de grands groupes de population à un lavage de cerveau dont ils n'étaient même pas au courant.

Quand Tavistock a introduit le Beatles aux États-Unis, personne ne pouvait imaginer la catastrophe culturelle dans leur sillage. Les Beatles ont été une partie intégrante du complot "
AQUARIAN " (âge du verseau) un organisme qui est né de " l'évolution de I'IMAGES DE L'HOMME. Le phénomène des Beatles n'était pas une révolte spontanée des jeunes contre le système social anciens. En revanche, c'est un complot visant à introduire une très destructrices division d'éléments dans un grand groupe de la population ciblée pour un changement contre sa volonté. De nouveaux mots et nouvelles expressions ont été introduites en Amérique avec les Beatles. Des mots tels que " ROCK " en ce qui concerne les sons de la musique, "adolescent", "cool", "découvert" et "la musique pop", des mots déguisés et codés signifiant l'acceptation de la drogue. Incidemment, le mot "jeunes" n'a jamais été utilisée jusqu'à ce que juste avant les Beatles sont arrivés sur la scène, la Tavistock Institute for Human Relations.

Comme dans le cas des guerres de gangs, rien ne pouvait ou aurait été accompli sans la coopération des médias, en particulier les médias électroniques et, en particulier, le Ed Sullivan qui avait été entraînée par les conspirateurs pour le rôle qu'il a à jouer. Personne n'aurait accordé beaucoup d'attention à l'équipe hétéroclite de Liverpool s'il n'y avait pas eu une surabondance de presse. Le 12-atonal système comprenait des travaux pénibles, répétitifs des sons, du culte de Dionysos et de Baal. L'Institut
TAVISTOCK et le STANFORD RESEARCH CENTERS déclenchent ensuite les mots dans l'usage général autour de "rock" et de ses fans. Tous les mots de déclenchement conçu dans le cadre de la «musique rock» ont été conçus pour le contrôle de masse du nouveau groupe cible, les jeunes d'Amérique. Les Beatles ont fait un travail parfait, ou peut-être il serait plus exact de dire que l'Institut Tavistock a fait un travail parfait, les Beatles étant plus une formation robots avec un peu d'aide de leurs amis. Le rôle de la presse et des médias électroniques dans notre société est crucial pour le succès du lavage de cerveau de la population. le programme de MIND CONTROL et ses CODES est en place.

 

 


L'Institut TAVISTOCK et le STANFORD RESEARCH CENTERS commencent ensuite la deuxième phase des travaux commandé par le Comité des 300 et les illuminati. Cette nouvelle phase a permis d'obtenir de la chaleur pour le changement social en Amérique. Aussi rapidement que les Beatles était apparu sur la scène américaine, arriverent la "Beat Generation", destiné à séparer et fragmenter la société. D'autres mots arrivent alors de nulle part: «beatniks», «hippies», «fleur des enfants» et d'autres mouvements, comme le PEACE & LOVE une invention de la CIA pendant la guerre du Vietnam.

 

Le nouvellement inventé avec son style de vie a balayé des millions de jeunes Américains dans le culte. La jeunesse américaine a subi une révolution radicale sans jamais être au courant, alors que la génération plus âgée était impuissante, incapables d'identifier la source de la crise, et donc de réagir. Les drogues de tous types, de la marijuana, et, plus tard, l'acide lysergique, le LSD, si commodément à leur disposition par la société pharmaceutique suisse, Sandoz, découverte par l'un de ses chimistes, Albert Hoffman. La commission des 300 a financé le projet par l'intermédiaire d'une de leurs banques, SC Warburg, et le trafic de drogues mis sur pîed en Amérique par le philosophe, Aldous Huxley. Distribué gratuitement sur les campus universitaires à travers les États-Unis et aux concerts de Rock.

 La musique des jeunes est ainsi le premier vecteur de la prolifération de l'usage de drogues. Il est impérieux que des preuves indirectes semble indiquer que la DEA (Drug Enforcement Agency) savait ce qui se passait mais il a été ordonné de ne prendre aucune action.

 

LE SHOW-BUSINESS OCCULTE

 "Je sais que les Beatles connaîtront le succès comme aucun groupe ne l’a encore connu.
Je le sais très bien, car pour ce succès, j’ai vendu mon âme au diable".
John Lennon à R. Coleman (en 1962


ANTON LA VEY

Un autre sorcier, ANTON LA VEY le rédacteur de la Bible de Satan, fut compagnon de route pendant un

temps de CROWLEY (ainsi que de Ron Hubbard le fondateur de l'Eglise de Scientologie).

La Vey résida d'abord dans un appartement du DAKOTA BUILDING à New York, à la réputation sinistre pour avoir été le siège d'un clan de sorciers. Ayant mis cet appartement en vente, il fut le conseiller technique de Roman Polanski qui avait loué cet appartement pour la réalisation de son film " ROSEMARY'S BABY " où ANTON LA VEY joua le rôle de Lucifer fécondant Rosemary (Mia Farrow) pour engendrer l'Antéchrist. Cet appartement sera ensuite vendu au couple infernal Yoko Ono / John Lennon, et c'est au pied de l'immeuble, devant la porte d'entrée principale que John Lennon sera abattu par D. Chapman. Mort depuis peu, l' " Eglise de Satan " de La Vey subsiste, gérée par sa femme et ses filles qui ont pris la relève Dans le plus fort de la Beatlemania, John Lennon sera considéré comme un véritable messie et le " White Album " sera sujet à de nombreuses interprétations.

Le fou et sorcier CHARLES MANSON, dans le cadre d'une Apocalypse réécrite par ce dernier, les Beatles furent considérés comme les quatre cavaliers qui devaient annoncer le fléau. Manson était un gourou à mi-chemin entre le fondamentalisme chrétien, l'Eugénisme et le Satanisme. Il se croyait à l'aube de l'Apocalypse, qu'il décrivait comme une guerre raciale à l'échelle planétaire. Sa mission consistait à déclencher le conflit en commettant divers meurtres et en tentant d'incriminer les Black Panthers, le mouvement révolutionnaire Afro-américain. Le gourou meurtrier croyait que leur chanson «Helter Skelter», qui se traduit par "Pêle-mêle", appelait à la guerre entre les blancs et les noirs.

Toujours avec le même esprit de malade mental, Charles Manson croyait que la chanson " Piggies " faisait référence au mot " Pig ", qui était la marque distinctive des Black Panthers. Lorsque le clan Manson tuèrent Sharon Tate, enceinte de huit mois, ils inscrivirent le mot Pig sur les murs afin d'incriminer les Black Panthers. Sharon Tate était l'épouse de Roman Polanski et elle a joué en 1966 dans un film nommé l'oeil du malin ...

 
Il y a égalent trois coïncidence peu connus mais vérifiables sur le sorcier et la connection avec les Beatles : Le deuxième meurtre de Manson fut le couple LaBianca. L'épouse se prénommait Rosemary; David Chapman, l'assassin de John Lennon, avait échangé de la correspondance avec Charles Manson. Chapman faisait partie d'une communauté, " Born again Christians ", qui croyait également à la venue imminente de l'Apocalypse; La première victime du clan Manson, au 10050 Cielo Drive, se nommait Winifred Chapman.

 
  
  
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article