Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de slysdka.over-blog.net

MANIFESTE DES PATRIOTES COMORIENS

14 Décembre 2010 , Rédigé par slysdka

Le constat est amer mais il s’impose à tous les patriotes lucides et désintéressés : aucune organisation politique ne porte les aspirations des masses à une vie meilleure dans un Etat démocratique garantissant l’unité du pays et les libertés fondamentales de l’individu. Certes les patriotes comoriens ont leur part de responsabilité, ne serait ce qu’au regard de leurs erreurs, mais il s’agit principalement du résultat d’une politique systématique menée par la France et ses affidés comoriens pour maintenir notre pays dans une instabilité permanente avec la pauvreté qui en découle.

p4rqppuc.jpg

 

Camp de la France contre camp des Comores

Depuis la deuxième moitié du XIXème siècle, l’Histoire des Comores est celle de la lutte du peuple comorien contre l’impérialisme français :
• Lutte dans les années 1840 contre l’invasion du pays.
• Lutte après la 2ème guerre mondiale contre l’esclavage colonialiste (corvée, fitako, etc.) pour la reconnaissance de la nation comorienne.
• Lutte dans les années 1960 pour l’indépendance nationale.
• Lutte depuis l’indépendance en 1975 pour parachever l’indépendance (question de Mayotte), contre les diverses formes de déstabilisation du pays (putsch par mercenaires, séparatisme, etc.) et pour la démocratie (contre la dictature et le parti unique) et l’amélioration des conditions de vie.
Dans cette lutte inégale, la France bénéficie de sa puissance militaire et financière, de son poids internationale en tant que membre du Conseil de Sécurité de l’ONU et de son expérience coloniale et néo coloniale pour déstabiliser le pays. Elle soudoie nombre de Comoriens et en fait les pions de sa politique comorienne. Elle soutient la répression des gouvernants comoriens qui sont la plupart du temps menés par ses affidés, contre les patriotes et leurs organisations. Elle distille savamment un comoro-pessimisme pour saper toute résistance.
Jusqu’ici, les organisations patriotiques comoriennes ont fait leurs premières armes à l’étranger y puisant leur source idéologique, ce qui a contribué à les fragiliser face aux mauvais coups de la France et de ses agents :
• La lutte dans les années 1960 pour l’indépendance fut menée par le MOLINACO-PASOCO sur la base de l’idéologie des indépendances qui prévalait à l’époque en Afrique.
• La lutte dans les années 1980 pour la démocratie fut menée par un Front Démocratique fortement marqué par les idéologies d’extrême gauche qui régnaient alors dans les universités françaises.
Le peuple comorien se trouve actuellement désarmé. Les partis politiques, dépourvus de programme, ont subi les contre coups du séparatisme insulaire et sont minés par l’opportunisme. Les élections de 2010 permettent un diagnostic saisissant des maux qui les ravagent :
• Surgi d’on ne sait où et disposant d’un trésor de guerre mystérieux qu’il étale sans pudeur au grand jour, le mouvement Orange s’est affirmé comme un acteur politique majeur s’imposant au pouvoir Sambi qui l’a engendré et entraînant dans son sillage nombre de cadres.
• Le pouvoir se sert de la machine d’Etat au vu et au su de tout le monde et ne lésine pas sur les moyens pour faire gagner ses candidats
• Les « alliances contre-nature » se multiplient contribuant à répandre le dégoût face à la classe politique. Certains n’hésitent pas à dire haut et fort qu’ils en ont assez de se trouver dans l’opposition.
Les patriotes comoriens ont donc le devoir Historique de réagir pour renverser le cours actuel des choses et offrir des perspectives au peuple.

Le grand défi
historique


Créer une nouvelle organisation politique capable de reprendre le flambeau du patriotisme militant, tel est le grand défi historique que relèvent les patriotes comoriens.
Les patriotes comoriens sont des Comoriens comme tous les autres à la différence près :
• Qu’ils rompent avec les stratégies de survie individuelle qui dévirilise face aux dérives des gouvernants
• Qu’ils croient profondément aux luttes sociales et politiques comme moteur de l’Histoire.
• Qu’ils s’appuient sur des valeurs démocratiques et mettent les intérêts du pays au dessus de toutes les stratégies de conquête du pouvoir
Le parti des patriotes comoriens porte, à travers son programme, la volonté d’émancipation politique des masses comoriennes. Il lutte pour surmonter petit à petit le pessimisme ambiant et s’ouvre largement à tous ceux qui veulent que ça change. Il n’est pas le parti de quelqu’un ni d’un groupe quelconque, il est et demeurera le parti du peuple en lutte pour construire un pays uni, un pays engagé dans la voie de son édification nationale, un pays moderne respectueux des traditions culturelles et religieuses du pays et qui se fraie sa voie originale de développement économique et sociale.
Le parti des patriotes comoriens formule des propositions concrètes pour surmonter tout obstacle sur le chemin de l’édification multilatérale du pays. Il n’est pas systématiquement contre ni pour une personne ou une organisation ou un pouvoir quelconque. Il donne son avis sur toutes les questions qui intéresse la nation comorienne. Son objectif fondamental c’est d’apporter sa contribution au progrès économique et social du pays.
Le parti des patriotes comoriens est enraciné dans les masses populaires comoriennes, y compris dans l’émigration. Il fait corps avec elles et s’efforce d’en être le représentant fidèle et l’arme acérée de sa lutte pour l’unité nationale, la démocratie et le bien être.
Le parti des patriotes comoriens élabore ses stratégies en toute indépendance conformément à la situation concrète du pays. Pour la période historique en cours, il met en avant :
• le respect de l’intégrité territoriale des Comores,
• la lutte contre la pauvreté
• Une gouvernance du pays respectueuse des lois, des principes de transparence dans la gestion des fonds publics, des libertés individuelles et collectives
• la promotion de la solidarité active entre les peuples sur la base du respect mutuel et des avantages réciproques
Le parti des patriotes comoriens accorde une importance majeure à un fonctionnement fondé sur la démocratie. La démocratie c’est le respect des lois établies par la majorité, c’est la garantie de pouvoir élire et révoquer les dirigeants, c’est la garantie de pouvoir faire entendre sa voix sur toutes les questions en discussion, c’est le respect des positions minoritaires. Il se dote de statut clair qui assure la transparence de sa gouvernance, qui constitue une référence de tous les instants et une base d’éducation démocratique.

Les questions clé

Lutte contre la pauvreté

Le parti des patriotes comoriens considère l’obligation de sortir le pays de la misère comme le plus grand défi de la première moitié du XXIème siècle. Pour cela, il œuvre pour restaurer le vrai patriotisme, le vrai esprit de servir le peuple. Il s’appuie principalement sur les forces du peuple et s’efforce de tracer une voie de développement singulier, conforme à la réalité concrète du pays : ses ressources et son histoire.
Le parti des patriotes comoriens milite pour un programme national de lutte contre la pauvreté articulé autour de la promotion de l’entreprise comorienne, tout particulièrement de la Micro et Petite Entreprise (MPE). Il soutient des plans quinquennaux qui traduisent concrètement l’orientation TOUT POUR L’ENTREPRISE. Il œuvre pour :
• L’élaboration et l’application d’une politique audacieuse du crédit qui soit à la fois adaptée aux MPE et aux grandes entreprises et qui permet effectivement aux pauvres d’accéder au micro crédit.
• Une fonction publique transformée, rigoureuse, cohérente et efficiente, qui sert les entreprises et met à leur disposition une gamme complète d’instruments variés (encadrement, fiscalité, transparence, etc.)
• Une reconnaissance de la place et du rôle des travailleurs dans l’entreprise
• Un enseignement répondant aux besoins du pays en ressources humaines de tous les niveaux
• Une protection efficace des biens et des personnes
• Un système de santé garantissant des conditions d’accès aux soins des travailleurs
Le parti des patriotes comoriens estime que notre pays a besoin de l’assistance des pays et institutions internationales, mais il soutient que les Organisations Internationales spécialistes de l’aide au développement doivent nous aider à réaliser ce que nous estimons bon pour notre pays, à réaliser les projets que nous avons conçus. Le parti des patriotes comoriens se démarque des programmes passe-partout du style PAS, DSRP, etc. Le parti des patriotes comoriens apporte sa contribution à la lutte mondiale pour l’annulation de l’inique dette des pays du Tiers Monde.

Question de Mayotte

Le parti des patriotes comoriens considère que l’indépendance du pays est non seulement inachevée mais elle a été aussi vidée de sa substance avec le maintien de l’île comorienne de Mayotte sous la domination coloniale française. La lutte pour l’indépendance complète et la restauration de l’intégrité territoriale du pays est un devoir imprescriptible pour tout Comorien et se poursuivra jusqu’à la victoire. Le parti des patriotes comoriens s’efforce de promouvoir un large front uni du peuple autour de cette question nationale qui dépasse tous les autres clivages.
Le parti des patriotes comoriens considère que la France ne peut pas annexer Mayotte et en même temps se poser en ami des Comores. La départementalisation de Mayotte est un acte particulièrement hostile qui témoigne du mépris arrogant d’un pays fort malmenant un pays faible, d’un membre du Conseil de Sécurité de l’ONU bafouant la Charte et les résolutions de l’ONU, d’un pays puissant qui veut imposer le fait accompli au monde.
Même si la France ferme la porte à toute négociation, le parti des patriotes comoriens persiste dans la recherche d’une solution négociée en misant sur :
• Un combat diplomatique du tac au tac pour mettre la France au banc des accusés dans tous les forums internationaux, y compris devant la Cour Pénale Internationale
• Une politique systématique (visa, statut des vols vers Mayotte, cartes géographiques, histoire des Comores, documents et rapports du pays et des Organisations internationales, etc.) qui marque l’appartenance de Mayotte aux Comores.
• La mobilisation des patriotes comoriens dans l’île de Mayotte
• Une campagne nationale continue, une réactivité des autorités comoriennes face aux méfaits de la France à Mayotte (expulsions, lois, déclarations, etc.)

Le séparatisme

Pour balkaniser le pays, la France colonialiste s’est servi du séparatisme qui incontestablement, constitue un mal profond qui ravage le pays, crée et perpétue une certaine instabilité, sape tout effort d'édification nationale, détourne les forces vives des problèmes vitaux du pays et les mène vers des affrontements insensés. L'identité nationale comorienne forgée par des centaines d'années, fait historique tangible au regard de la communauté de langue, de culture, de religion et au regard de l’unité géographique et ethnique, est devenue un objet de lutte ardue et complexe.
Le séparatisme a causé et cause des dégâts inestimables :
• A Maore, le séparatisme a servi de base au torpillage de l’indépendance du pays en 1975 et a conduit à une séparation qui perdure. Cette île est devenue le symbole et la base arrière du séparatisme.
• A Mwali, le séparatisme a produit le paradigme de « l’équilibre des îles », distillé l’idée que le pouvoir est un gâteau à partager, frayant ainsi la voie à la « tournante ».
• A Ndzuwani, le séparatisme a mené le pays au bord de l’explosion et se trouve à l’origine de cette Constitution qui ramène le pays aux confins des « sultans batailleurs ».
• A Ngazidja, le séparatisme est instrumentalisé par des forces puissantes qui tentent de transformer un mécontentement social légitime en exaspération séparatiste, ouvrant ainsi la voie à la dislocation du pays.
Le parti des patriotes comoriens mène un combat systématique contre le séparatisme et veille à ce que le séparatisme soit considéré comme un crime contre la nation. Une série de lois doit être adoptée pour punir, dans des conditions légales et transparentes, tout acte séparatiste caractérisé

Etat

Le parti des patriotes comoriens milite pour une République démocratique et sociale dont l’organisation combine judicieusement l’unicité de l’Etat et une large décentralisation. Les institutions du pays doivent répondre à une double exigence : la revendication d’autonomie administrative des populations locales et les faibles ressources du pays.
Le parti des patriotes comoriens milite pour un Etat fort capable d’assurer convenablement ses fonctions régaliennes ; un Etat capable d’éradiquer la corruption et le clientélisme et de se doter d’une fonction publique rigoureuse et efficiente, un Etat qui élabore en toute indépendance ses orientations politiques dans tous les domaines, compte sur ses propres forces et bénéficie de l’aide extérieure dans des conditions respectueuses de sa souveraineté.
Le parti des patriotes comoriens estime que les Constitutions du pays ont jusqu’ici été taillées (ou adaptées par des modifications) sur les mesures du Président en place. Chose jamais vue ailleurs, on a même changé d’hymne national et plusieurs fois de drapeaux. Le parti des patriotes comoriens milite donc pour qu’à l’issue du cycle de la tournante en 2010, une nouvelle Constitution soit mise en chantier dans une situation apaisée, loin des enjeux politiciens. La structuration de l’Etat et les modalités électorales doivent faire l’objet d’une réflexion propre à la situation concrète des Comores.

La politique internationale

Le parti des patriotes comoriens mesure la complexité d’un environnement international marqué par la fin des blocs, une forte emprise des milieux financiers internationaux. Ces milieux exercent des fortes pressions sur les gouvernements et les institutions internationales et tendent à imposer au monde les lois du marché au détriment de toute régulation. Les relations internationales, malgré des avancées significatives et une conscience de l’unicité de la race humaine et des contraintes écologiques qui pèsent sur le globe, malgré des ronflantes déclarations universalistes sur la liberté et le droit des peuples, restent encore et pour longtemps, gouvernées par la loi du plus fort. L’exemple de l’occupation de l’île comorienne de Mayotte en témoigne éloquemment.
Le parti des patriotes comoriens milite pour préserver la paix mondiale ; pour faire de l’Océan Indien une zone de paix ; pour le développement des relations fraternelles entre les peuples sur la base du respect mutuel, de la coopération et des échanges culturels. Il s’insurge contre toute politique impérialiste et se solidarise avec tous les peuples en lutte contre l’oppression sous toutes les formes

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article